Salon de thé (Lifestyle)

Convaincre… avec une lettre de motivation – La vie active pas à pas #1 –

5 avril 2017

 Salutations mini-sucres !

Mais que veut dire « lettre de motivation » concrètement ? Que veulent lire les recruteurs ? Faut-il mentir ? Comment se mettre en valeur ? Et surtout : quelles sont les astuces pour mettre toutes nos chances de notre côté ?*

*Lettres de motivation approuvées par le responsable marketing et manager d’Havas Worldwide Brussels, grand ami que je remercie pour ses conseils avisés.

  • Ce qu’il ne faut surtout pas enlever : nom-prénom, adresse, numéro de téléphone, adresse mail, date et lieu.

– L’objet

Tout comme dans un mail, on doit voir de quoi on veut parler au premier coup d’œil. L’objet est entre autre l’identité de la lettre. Il a toute son importance et doit annoncer la couleur. Celui-ci a le droit d’être long ! Mais surtout concis ! Concentrez l’essentiel.

Exemple : Candidature pour un emploi à temps partiel à compter du mois de novembre.

Si vous demandez un temps plein, vous pouvez préciser à quel poste et le type de contrat, je conseille même de rajouter entre parenthèse les avantages que vous pourriez avoir face aux autres candidatures ! Comme ceci :

« Candidature au poste de traductrice à temps plein (possibilité de contrat jeune) ».

– Les trois parties

Une lettre de motivation bien ficelée peut se diviser en trois. La première partie parle de votre parcours. La seconde des compétences que vous possédiez, votre savoir-être et savoir-faire. Troisième partie (la plus importante), ce que vous pourriez apporter à l’entreprise et ce qui vous distingue des autres candidats. Cette dernière est la plus dure car il faut bien se connaître et se mettre le plus en valeur possible, même si ce n’est pas dans votre caractère.

– Ne pas sous-estimer la fin !

Type de contrat, disponibilités*, durée,… Tout peut rentrer en deux trois lignes à la fin. Puis il y a l’inévitable formule de politesse sur laquelle se fini notre lettre. « Mes respectueuses salutations distinguées » est bien connue, donc si vous trouvez plus originale, n’hésitez pas. Toujours insérer « Monsieur, Madame, » égalité des sexes s’il vous plaît (si vous me lisez normalement je n’avais même pas à préciser cela). Ce qui peut donner : « Dans l’espoir de vous lire ou entendre très rapidement, et en étant à votre entière disposition, je vous prie Madame, de croire en l’expression de mes sentiments les meilleurs. ».

*à partir de telle date ou « le week-end / le soir en semaine… » (pour la restauration notamment).

– Quelques formules

Il n’y a pas de secret, pour faire la différence et essayer de convaincre que vous êtes le meilleur, il faut se vendre… Et ce n’est pas un exercice facile quand on n’a pas l’habitude de parler de ses qualités. C’est pourtant ce qu’il est demandé dans une lettre de motivation : votre motivation, ce que vous pourriez apporter à l’entreprise et comment. Voici une petite formule peu maladroite pour insérer vos qualités et leur importance pour intégrer une équipe :

« En outre, les qualités humaines (ce qu’on dit de moi) à savoir rapidité, sens de l’adaptation et perfectionnisme font de moi une personne qui s’intégrera facilement dans votre équipe ».

Il faut montrer que vous êtes fait pour le poste, que vous êtes capable de cela. Même si vous n’aviez pas toutes les compétences demandées, que vous apprenez vite parce que l’envie et là ! Que vous ne demandez qu’à boire ce savoir-faire incroyable !

« Maîtrisant les techniques inhérentes au métier, je sais m’adapter rapidement et être opérationnelle en un minimum de temps. »

« Il me tient à cœur aujourd’hui de mettre en application sur le terrain dans votre entreprise ces premiers enseignements [ndlr compétences acquises lors de vos études]. »

« Souriante et à l’écoute, je sais me plier aux volontés d’une clientèle exigeante dans le but de la satisfaire et, ainsi, de la fidéliser. »

Pendant l’écriture de cet article

Musique : Ofenbach – Be Mine

Réflexion : Est-ce que les chats retombent vraiment sur leurs pattes ?

Mantra/Citation : « Dans la vie, y’a pas de grands, y’a pas de petits. La bonne longueur pour les jambes c’est quand les pieds touchent par terre. » – Coluche.

Article précédent : Réagir face au délit (#société #décaféiné)

Article #lifestyle #salondethé précédent : Sur la trace de nos ancêtres (généalogie)

Article #Vieactivepasàpas suivant (2) : Convaincre… avec un CV ! (#lifestyle #salondethé)

Article suivant : Mon road-trip idéal (destination mystère).

 

Enregistrer

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply