Décaféiné (société)

Le frigo d’une gourmande complexée (l’alimentation chez les -30 ans)

16 juillet 2016

Mais elle ne sait plus quoi nous pondre comme article celle-là… Je ne vous permets pas ! Enfin si, vous avez peut-être raison. Je ne suis pas régulière dans mes articles mais je ne l’ai jamais été et je fais de mon mieux avec un emploi du temps chargé.

L’alimentation chez les jeunes (je prends mon réfrigérateur en exemple mais c’est une constatation générale, je ne vais pas photographier le contenu des frigos de mes amis non plus hein…) est problématique, certes il doit y avoir l’impact de la crise et du marché du travail…compliqué. Jeunes actifs ou jeunes tout court, même combat. Remplir le frigo c’est un petit défi. Je ne voulais pas poster cet article parce qu’il a l’air débile mais je voulais mettre en avant un problème de société grave : la sous-alimentation.

Je n’ai pas osé posté cet article il y a deux mois parce qu’à ce moment mon frigo était vide, le néant. Mon jus d’orange et mon lait, du beurre qui s’ennuie, une tranche de jambon et un yaourt périmé se battaient en duel.

La nourriture n’est plus une priorité, ce qui passe en premier dans notre consommation c’est les -chers- loyers, les études et les transports, ce qui nous permet d’aller travailler, ce qui fait notre mobilité ou stabilité. Ça ne m’étonnerait pas qu’un jeune sur deux ai déjà loupé au moins un repas dans une journée. Par manque de temps pour le prendre, pour faire les courses ou par manque d’argent, d’autres priorités…

DSC_0329Mes magnets viennent de Maisons du Monde sauf les panneaux indicatifs qui viennent de Casa (mon cerf s’est transformé en licorne, que voulez-vous que je vous dise…).

Je suis restée une semaine avec un frigo très triste, je cuisine à peine parce que je suis seule et que je déteste me faire à manger en solo. Du coup la plupart du temps c’était soit des pâtes 3 minutes (les plus rapides, toujours) soit un autre petit-déjeuner (plus tendance sucrée que salé personnellement). Je n’en parlai à personne, au début parce que pour moi ça n’avait aucune importance, puis par honte. En galère pour trouver un travail pendant une courte période, j’ai encaissé une semaine à 60h (dont deux périodes d’essai qui ne m’ont pas été payées), et j’ai fait un malaise… Toute seule, chez moi. D’épuisement peut-être, mais parce que je me suis sentie débile d’avoir un frigo aussi vide. Je me suis remise à déprimée, période pas drôle. Je n’avais plus de force pour faire du sport, je rentrais chez moi juste pour dormir un peu et je repartais au charbon.

Mon cas est loin d’être isolé ! Combien de personnes mange des pâtes quasi tous les jours par flemme ou par manque d’argent ? D’importance ? Énormément… Moi-même j’ai tenu 2 mois en mangeant des pâtes midis et soirs, ça ne me dérangeait pas, j’adore ça !

Parce que je ne veux plus voir de frigo vide, je voulais vous faire prendre conscience à vous chers lecteurs, que c’est important de manger, c’est un besoin vital qu’il ne faut pas négliger.


Je vous propose maintenant de rire un petit peu du contenu de mon frigidaire et là vous comprendrez vraiment le titre de l’article !

DSC_0331

Premier étage:

Fromage, fromage, fromage. Je vous ai dit que j’étais française au fait ? Haha. Le classique fromage râpé, aliment principal d’étudiants ! Le cheddar c’est pour les burgers du chéri quand il vient. Et le fromage à raclette en plein juillet j’ai un petit peu honte… On passe au suivant, d’accord ? Lardons, pour les pâtes et les champignons à la crème. Les knackis c’est pour une expérience ! Non sans rire je n’ai jamais goûté cette version grillée… Cordon bleu, depuis le temps que je n’en avais pas mangé…

Deuxième étage:

Saumon ! Ah c’est plus équilibré là ! Bon, c’est de la truite fumée de la marque Auchan, c’était pour faire sourire le banquier un petit peu… Blancs de poulet aussi, on est restés sage à cet étage. Les crêpes que les yeux de lynx ont repéré c’est pour essayer de me faire cuisiner quelques recettes faciles, peut-être me redonner l’envie de me faire à manger même quand je suis seule. Petite mention spéciale pour la « sauce ça » (petit nom qu’on lui a donné pour la désigner), sauce tomate cuisinée aux petits oignons et petits légumes (je crois) de Panzani, une tuerie, il faut que vous essayez ça !

DSC_0332

Dernier étage:

Voyez-vous la contradiction entre la partie yaourts et cette intruse qu’est la boîte de sardines ? Je ne sais même pas pourquoi cette boîte est là… Je vous le jure !

DSC_0333

Le bac:

Je l’appelle le passage spacio-temporel. Je l’ouvre tellement rarement que le peu de salades qui y élisent domicile se périment à vitesse grand V. Les pauvres salades… Quelques petites tomates cerises tout de même ! Ça va, ça sauve un peu les meubles… Je ne veux pas de commentaires sur la sauce burger qu’on voit par transparence ! C’est pour Monsieur.

DSC_0330

La porte:

Jus d’orange et bouteille de lait. Mon rituel du matin que je ne peux supprimer, même à la rue je ferais tout pour dénicher du lait chaud pour y plonger mes céréales Nesquik et un verre de jus d’orange frais ! Qu’est-ce que contient la bouteille en plastique ? Euh… Un reste de champagne, c’était la première fois que je m’achetais une bouteille de champagne sans raison, petite folie.

Je vous avoue légèrement complexer sur ce pot de crème fraîche qui domine la porte… Parce que je sais que j’en consomme plus des 3/4 pour faire un par plat de pâtes carbonara (plat préféré, pour moi seule… que je coure me faire d’ailleurs: 22h54). Rhoooo ça va hein !


 

Enregistrer

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply