Infusions livresques

Lu ! Le tour du monde en 80 jours sans un centime

25 mai 2016

– De Muammer Yilmaz et Milan Bihlmann –

Le tour du monde en 80 jours sans un centime11,99€ sur Amazon

« Depuis décembre 2010, Milan et Muammer ne se quittent plus. Ces deux esprits libres ont un rêve commun : construire ensemble une grande aventure humaine. Ils s’inspirent alors d’un rêveur de taille, Jules Verne, et prennent le pari de réaliser le tour du monde en 80 jours mais sans argent, avec l’aide des habitants de la planète. Leur but : prouver que la bonté est dans le monde entier. Ils partent de Paris en septembre 2014 et, 78 jours plus tard, après avoir parcouru 20 000 kilomètres, le pari est réussi ! Retour sur cette grande aventure qui les a menés en Europe centrale, en Turquie, en Iran, au Pakistan, en Inde, en Thaïlande, en Malaisie, à Singapour, à Hong Kong, à Tokyo, aux États-Unis, au Maroc et en Espagne avant de rejoindre la France. Un souffle de bonheur et d’espoir dans notre monde. »

Petit bilan mitigé. Je m’étonne moi-même de ne pas avoir mis un livre de voyages dans ma liste d’or sur Booknode, mais laissez-moi développer mon avis dessus.

Ce n’est pas un mauvais livre ! Je l’ai même trouvé bien écrit, facile à lire. Pour ceux qui veulent une lecture de transition, « neutre », c’est un bon choix. La couverture me plaît beaucoup et je suis contente d’avoir un recueil de souvenirs dans ma bibliothèque. Oh ! Mais attendez une seconde… Bien que l’écriture et l’envie de partir comme eux, je n’ai pas trouvé l’invitation au rêve que j’attendais. Tout le long du livre les deux amis nous racontent comment ils galèrent à faire du stop, puis ils rencontrent quelqu’un qui les invitent chez lui pour manger et/ou dormir. Point à la ligne.

Où sont les descriptions de paysages à perte de vue ? La découverte des coutumes ? Le dépaysement ? Hors les pensées de chacun lorsqu’ils font du stop, nous ne sommes pas transportés avec eux, ils nous laissent dans le coffre de la voiture.

Je reproche à ces vadrouilleurs de nous laisser dans le coffre de la voiture/du bus/du camion, parce que c’est vraiment ce que l’on ressent entre deux trajets.

Pour sauver les murs, je salue l’initiative (sans spoiler). J’avais peur que le message de ce livre (à lire sur un air prétentieux) soit : « on a réussi à faire le tour sans aucun centime, vous pouvez le faire aussi, c’est easy ! » mais non, le vrai message est le suivant : « dans la vie on peut atteindre ses rêves mais il ne faut pas croire que c’est donné à tous ni que c’est facile ».

Et vous, qu’en avez-vous pensé ?

Signature

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply