Décaféiné (société)

Éco-hypocrisie et éco-rien : décomplexer de ne pas être 100% clean

29 juin 2015

– On ne peut pas être bon partout –

Salutations mini-sucres !

Tout le monde sait ce qu’est l’hypocrisie n’est-ce pas ? Le fait de prétendre quelque chose mais de ne pas en penser moins… Pas joli-joli tout cela. Et si on parlait d’un sujet un peu beaucoup tabou : être éco-responsable sans être le parfait éco-responsable. C’est possible oui ! On l’est tous ! La preuve dans cet article.

« Prétendre être bon pour cacher le mauvais » ce fut le sujet d’un article plus ancien sur les marques qui se disaient éco-responsables pour gonfler leur popularité. Ici, c’est plutôt de nous que j’ai envie de parler, oui NOUS. On ne sait que trop dire qu’on achète bio, qu’on ne gaspille jamais sa nourriture, qu’on est contre les tests scientifiques sur les animaux. On aimerait tous être le parfait petit samaritain et pouvoir dire à ses collègues de bureau « je suis éco-responsable et fier de l’être ».

italieItalie

En me levant ce matin j’ai ressenti une gêne, pas parce qu’il était censé faire 30°C depuis une semaine mais bien parce que de ce fait (et parce que je suis logée ailleurs pendant ce temps) je dois emprunter des affaires plus chaudes pour sortir dehors sans mourir de froid. [C’est une question de vie ou de mort parce que lorsque j’ai écrit cet article j’étais en période orale de mon examen]. Hors de question d’avoir mal à la gorge ou une voix de canard. Je devais ce matin-là emprunter un manteau en cuir, le seul qui me va sans être à moi. Cette anecdote inutile pour vous dire que j’étais peu ravie de mettre du vrai cuir quand je l’évite depuis des mois et des mois. Le vrai cuir vient de la vache, et je suis contre la vraie fourrure. Pourquoi mettre du cuir et rejeter la vraie fourrure alors que c’est la même chose ? La réponse : la vache est un animal moins élégant qu’un renard, qu’un lapin ou qu’un chinchilla. Je suis navrée mais la vérité est là. Parce que la vache est moins jolie, alors nous acceptons bêtement de porter sa peau.

Partons sur le même principe avec les animaux : les végétariens et végétaliens. Je suis passionnée d’animaux et pourtant mon métabolisme fait que je suis incapable de me passer de viande (source de fer, mais aussi de vitamine B12, vitamine irremplaçable). Je me prive volontairement de lapin parce que c’est mon animal favori et parce que j’en ai eu plusieurs. Leur viande est goûteuse et je le sais, tout comme celle du cheval. Le bœuf et le porc sont des animaux tout aussi attachants et pourtant on les mange avec plaisir ! Ne complexez-pas. Je suis une Brigitte Bardot dans l’âme, et pourtant je ne peux prétendre défendre la cause animale (un job de rêve) parce que je ne suis pas végétarienne, ni végétalienne, ni forcément folle du simili-cuir !

alaskaAlaska

Ça doit être génial de faire partie de l’équipe de communication de WWF France, mais j’ai peur de devoir m’habiller qu’avec des marques chères éco-responsables, manger des racines et des graines, ou rouler en vélo même l’hiver…

Imaginez la tête de vos collègues de Greenpeace reluquer votre manteau en cuir Cop-Copine, c’est un coup à se faire jeter du faux-sang à la tronche !

  • Vous roulez en 4×4,
  • Vous mangez de tout,
  • Vous avez des bottines fourrées en lapin,
  • Vous gaspillez la nourriture,
  • Vous arrosez votre pelouse 9 mois dans l’année,
  • Vous coupez du bois pour vous chauffer,
  • Vous aimez L’Oréal et compagnie,
  • Vous êtes égérie Intermarché.

Alors – à moins d’être suicidaire – ne pensez même pas passer les portes des associations de ce genre !

Par contre, je respecte entièrement ceux qui arrivent à être éco-responsable jusqu’au bout des ongles non vernis, mais alors c’est quand même de sacrés warriors !

Je fais cet article pour vous faire prendre conscience que NON ce n’est pas hypocrite d’acheter de temps en temps des chaussures en cuir alors qu’on déteste la fourrure ou de manger de l’agneau chez mamie alors qu’on ne se le permet pas chez soi. Nous avons tous nos préférences, nos limites, notre façon de penser et d’agir pour l’environnement. Cela ne fera pas de vous une méchante fille si vous adorez Yves Rocher (alias la vilaine marque spécialiste du greenwashing, j’en parle dans cet article).

Surtout ne complexez-pas, et ne vous sentez pas mal à l’aise devant des pubs écolos alors que vous la regardez avec un hamburger de Mc Do’ entre les mains, elles sont là pour sensibiliser, et leur but est de faire prendre conscience aux individus qu’ils n’en font pas assez pour la planète. On a tous notre part éco-responsable sans vraiment s’en rendre compte.

Je parle au nom de tous ces étudiants sans un rond de côté qui se sentent obligés de finir leur assiette au risque de se faire fouetter parce que « tu comprends, les petits africains, ils ne gaspilleraient pas eux ! », alors oui je ne dis pas qu’il faut gaspiller et vivre sauvagement, mais on ne doit pas se sentir meurtries par des publicités accablantes lorsqu’on fait un pas de travers.

irelandeIrlande

Il a bien des situations pour améliorer notre environnement, et gratuitement ! Prendre des sacs biodégradables pour faire nos courses, avoir un compost chez soi, ne pas utiliser de pesticides dans son jardin, trier ses déchets, être bénévole de temps en temps, utiliser les transports en commun ou son vélo,…

Bien sûr que si mon corps le supportait je pouvais être végé’ mais encore une fois, je suis désolée, mais je n’ai pas les moyens (et je n’aime pas tous les légumes). Et puis avouons-le… on aime trop la bouffe !

Comme vous, comme tous, je ne suis pas parfaite. Je fais du bénévolat mais pas encore pour les animaux, je n’habite pas en ville, je roule en Peugeot et je n’ai pas les moyens de vivre éco-responsable jusqu’à l’os.

angleterreAngleterre

Voyez plutôt ici, les marques ne sont pas toutes parfaites (ce serait trop beau) !

( Un geste plus un geste et c’est ma Terre qui va mieux )

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply