Infusions livresques

Prochaines lectures (Pile à lire – En attendant 2016)

24 juin 2015

Salutations mini-sucres !

Je vous présente ma « pile à lire » pour l’été 2015 et jusqu’à la fin de l’année, tout les livres que j’aimerais et que j’espère lire à cette période.

> Fille de bibliothécaire, j’ai la chance d’avoir beaucoup de livres à ma disposition, je n’ai pas les moyens pour en acheter autant ! <

Images, résumé et liens venant du site Amazon.

index1) La vieille qui voulait tuer le bon Dieu de Nadine Monfils

Y’a un truc qui tourne pas rond dans la cafetière fêlée de Mémé Cornemuse. Rescapée d’un séjour chez les flics, la vieille a déniché un boulot de concierge dans un immeuble de péquenots. Pas pour descendre les poubelles, tu penses, mais pour préparer discrètement le casse de la bijouterie du coin. L’assassinat du mari de la voisine – Ginette, fan de Lady Di – risque de compliquer les choses. D’autant que le crime n’est pas ordinaire : on retrouve le zizi de Marcel au frigo, planté dans un camembert. Tu parles d’une planque ! fjfhf

2) Canada de Richard Ford

Montana, 1960. Dell Parsons a 15 ans lorsque ses parents braquent une banque. Le hold-up échoue, son père et sa mère sont arrêtés. Pour ne pas finir dans un orphelinat, il traverse la frontière et trouve refuge dans un village du Saskatchewan, au Canada. Au coeur d’une nature sauvage, dans une communauté pour qui seule compte la force brutale, il va devoir trouver son chemin. djdjd

3) L’Art d’écouter les battements de cœur de Jan-Philipp Sendker

Un matin, le lendemain du jour où Julia obtient son diplôme de droit, Tin Win, son père, un brillant avocat de Wall Street, quitte son domicile et disparaît mystérieusement. Quelques semaines plus tard, son passeport est retrouvé dans les environs de l’aéroport de Bangkok. Quatre ans ont passé. Julia est devenue avocate. En rangeant le grenier de leur maison, Judith, sa mère, découvre des lettres d’amour que Tin a écrites – mais jamais envoyées – à Mi Mi, une jeune Birmane de Kalaw, son village natal. Julia, qui ne s’est jamais résignée à l’absence de son père, décide alors de se rendre sur place pour percer le mystère qui entoure son passé. Elle pénètre dans un univers dont elle ne soupçonnait pas la richesse. Grâce à U Ba, un vieux Birman, elle apprendra que Tin possédait un don, celui de déchiffrer l’âme des gens en écoutant les battements de leur cœur. zjzjzjz

4) La femme pressée de Sulitzer

Indépendante, belle, passionnée, elle mène sa vie à toute allure, sans faiblir.Fille unique d’un magnat de la presse new-yorkaise, elle se lance dans le journalisme et se bat seule, dans l’Amérique des années trente, pour créer son propre quotidien.LUI, c’est H.-H. ROURKE, spectateur inlassable de son époque, héritier de la tradition des grands reporters chasseurs de scoops. Au risque de sa vie, il promène sa rage de voir et de comprendre dans un monde en plein bouleversement. Dans son sillage, nous découvrons la montée du nazisme en Allemagne, les violences du Mexique, l’éveil de la Chine et le règne des gangs et de la prohibition en Amérique.EUX, que tout oppose et que tout unit, vont vivre, dans le tumulte et le déchirement, un amour passionné mais peut-être impossible… sjsjs

5) L’Impératrice de la soie, tome 1 « Le toit du monde » de José Frèches

En 655, sous la dynastie des Tang, la Chine détient une somptueuse richesse : la soie. Sa finesse chatoyante en fait une matière précieuse convoitée. Bouddhistes et chrétiens, moines et brigands, tous, sur la légendaire Route de la Soie, rêvent de s’emparer du secret de sa fabrication. De Peshawar au Tibet, en passant par le palais impérial, les tensions s’exacerbent. Mais l’étoffe moirée n’attise pas que la convoitise, elle préside aussi à la destinée des cœurs purs : ainsi Cinq Défenses, paisible moine bouddhiste, se voit-il confier brusquement deux mystérieux nourrissons par un lama tibétain. Le visage de l’un des enfants est à demi recouvert de poils, ce signe ne trompe pas, ils sont les jumeaux Célestes sur lesquels repose l’avenir de l’Empire…

ejejje6) Complot de femmes de Christine Arnothy

Décembre 1999. Après trente ans d’absence, un homme d’affaires est attendu à Roissy, de retour d’Australie. Mais c’est un autre qui se présente à sa place. Adam Fournier a pris l’identité d’Henri Moret. Pourquoi ? Adam voulait-il se venger de l' » infâme salaud  » qui l’avait spolié ? Comment a-t-il fait ? Est-ce un hasard si Henri Moret est mort subitement dans l’avion où il voyageait à côté d’Adam ? Quel bénéfice Adam espère-t-il tirer de cette arnaque aussi insolite que périlleuse ? Et la femme qui attend à l’aéroport, sera-t-elle dupe de la substitution ? En tout cas, quelqu’un est là, convaincu de la supercherie, quelqu’un qui n’a pas l’intention de lâcher la piste : Samuel Mann. L’histoire se complique d’heure en heure. Trois femmes intelligentes, intéressées – et, pour l’une d’elles, amoureuse – orchestrent en réalité cet incroyable huis clos à travers la planète pendant les derniers jours fous de 1999. Paris, Las Vegas, Los Angeles, Darwin : le tour du monde, quatre vies, une mort. Tendus, téméraires, exaspérés, les acteurs de cette histoire inouïe courent tous les dangers sous l’oeil d’un homme dont la sagesse cinq fois millénaire les aidera à trouver une solution, et peut-être même le bonheur.

sjsjsjs7) Le Temps de l’amour de Colleen McCullough

À seize ans, Elisabeth n’a jamais quitté son petit village d’Écosse, sa famille nombreuse et son père autoritaire. Son destin est alors bouleversé par la demande en mariage inattendue d’Alexander Kinross, un cousin parti faire fortune en Australie.À peine installée sur cette terre immense et sauvage, la jeune femme pressent qu’elle n’aimera jamais son mari. Bienveillant mais distant, Alexander n’a quant à lui pas renoncé à sa passion pour la belle et provocante Ruby Costevan.Prisonnière de sa magnifique maison et de son rôle de mère de famille modèle, Elisabeth ne se doute pas que, pour elle aussi, viendra le temps de l’amour. Et qu’au fil des années, elle construira son bonheur loin de toutes les conventions…

djdjdj8) Les Secrets de la forêt de Gilbert Bordes

Villeroy, paisible bourgade de Lozère, vit désormais au rythme de  » la bête « , un mystérieux prédateur qui rôde dans la forêt et attaque les enfants. Pour la population, la cause est entendue : le coupable est un loup, un de ces parasites introduits par des écologistes. Mais le comportement étrange de l’animal fait naître une nouvelle hypothèse.

sksksksks9) Une Forme de vie d’Amélie Nothomb

«Ce matin-là, je reçus une lettre d’un genre nouveau.»

Par une mise en abyme fictionnelle des plus réussies, la romancière dévoile ce qui fonde son rapport au langage et à l’écriture. En un mot, une forme de vie…

hfudguf10) Les amazones du Nil Blanc de Martin Connors

jfjjhgj11) Les sortilèges de la cité perdue de Preston & Child

Le docteur Nora Kelly est stagiaire à l’Institut archéologique de Santa Fe. Depuis la mort de ses parents, le ranch familial a été laissé à l’abandon. Un soir, elle s’y rend et découvre la maison saccagée. Elle est agressée par une étrange créature dont elle ne sait s’il s’agit d’un homme ou d’un animal, qui lui réclame «la lettre». Nora découvre alors un courrier écrit par son père quinze ans plus tôt, évoquant Quivira, la légendaire cité des Indiens anasazis, dont il confirme l’existence et la localisation. Nora parvient à convaincre son patron de financer une expédition. Prête à tout, elle ne s’attendait pas à avoir pour compagnie l’horreur et la mort.

fdgfchgfjhg12) Star de Danielle Steel

Crystal Wyatt, quatorze ans, rêve dans son ranch de la Californie du Nord. Et son rêve n’est autre que Hollywood, bien sûr, ce lieu mythique où brillent les stars. Sa rencontre avec le bel officier Spencer Hill la bouleverse autant que lui, mais leurs destins se séparent presque aussitôt : un événement dramatique contraint en effet Crystal à fuir sa vallée natale pour se réfugier à San Francisco, où elle entame une carrière qui la fera monter au firmament de Hollywood. Spencer voit aussi son étoile s’élever dans le ciel, de Washington cette fois, mais loin de Crystal, qu’il ne parvient pas à oublier malgré son mariage avec une autre. Leurs existences se croiseront encore plusieurs fois. Mais parviendront-ils à vivre ensemble cet amour qui les pousse irrésistiblement l’un vers l’autre ?

hgfghfjhf13) Tu as changé ma vie de Abdel Sellou

Abdel ne voulait pas de cette place. Il sortait à peine de prison, n’avait aucune expérience, aucune envie du jouer les nounous, et encore moins pour un riche. Philippe ne voulait que lui : les autres avaient trop de fausse pudeur, trop d’apitoiement. Chacun a donné sa chance à l’autre, sans trémolos, dans une provocation mutuelle qui tenait d’un double défi : faire de leurs faiblesses réciproques autant de forces. Dans son autobiographie, Abdel Sellou nous livre une surprenante version de cette aventure, taie leçon de vie, un coup de foudre amical aussi hilarant qu’émouvant.

ssgdhd14) Séquestrée de Chevy Stevens

Première séance: Il faut que je vous dise, docteur. Ce n’est pas la première fois que je vois un psy depuis mon retour. Quand je suis rentrée chez moi, mon médecin traitant m’en a recommandé un qui n’était pas piqué des vers. Il a d’abord voulu me faire croire qu’il ne savait pas qui j’étais. N’importe quoi. Il faudrait être sourd et aveugle pour ne pas savoir qui je suis. Je ne peux pas mettre un pied dans la rue sans qu’un crétin de photographe, planqué derrière un buisson, pointe son téléobjectif. Avant toute cette histoire, personne ou presque ne savait où se trouvait l’île de Vancouver. Clayton Falls. Aujourd’hui, l’île est devenue le lieu de l’enlèvement.
Pour en revenir au psy en question, son cabinet était à l’image du bonhomme. Des canapés en cuir noir, des plantes en plastique, un bureau chromé. Tout pour mettre le patient en confiance. Pas un papier qui traînait. A part son sourire de travers, tout était recta chez lui. C’est d’ailleurs curieux qu’un type aussi maniaque n’ait jamais cherché à se faire rectifier les dents.
Il a commencé par me poser des questions sur ma mère avant de me donner une pochette de feutres pour que je dessine la couleur de mon ressenti. Quand je lui ai demandé s’il se moquait de moi, il m’a dit que c’était normal de refouler mes sentiments, que je devais «prendre la thérapie à bras-le-corps». Qu’il aille se faire foutre avec sa thérapie. J’ai tenu deux séances avant de claquer la porte, sans savoir si je devais le tuer ou me suicider.
Bref, j’ai attendu le mois de décembre, quatre mois après mon évasion, pour retenter l’expérience avec vous. J’avais fini par me résigner à rester la tête à l’envers, mais je dois avouer que l’idée de passer le restant de mes jours dans cet état ne me réjouissait pas vraiment… Et puis j’ai bien aimé ce que vous avez écrit sur votre site. J’ai trouvé ça plutôt drôle pour une psy. En plus, vous aviez l’air sympa sur la photo. Et vous avez de belles dents. Et pas un tas d’initiales incompréhensibles accolées à votre nom en guise de pedigree. Je ne cherche pas le meilleur psy de la terre, ni le plus connu. Rien à foutre de l’ego, sans parler du prix des consultations. Je me fiche aussi que ce soit à une heure et demie de voiture de chez moi. Ça m’oblige à sortir de Clayton Falls, à condition de semer les photographes.
Ne vous bercez quand même pas d’illusions. Ce n’est pas parce que vous avez l’air d’une petite grand-mère que ça m’amuse d’être ici. Au passage, vous seriez parfaite avec des aiguilles à tricoter. Et puis vous voulez que je vous appelle par votre prénom. Laissez-moi deviner… Vous appeler Nadine est censé me convaincre qu’on est copines ? C’est ça ? Que je peux tout vous raconter, même les trucs que je préférerais oublier et dont je n’ai aucune envie de parler ? Désolée, mais je ne vous paye pas pour être ma copine et je préfère continuer à vous appeler docteur.

hhgvjhgvkh15) Nous sommes tous des exceptions de Ahmed Dramé

À première vue, ça peut sembler banal. Une classe de seconde qui se distingue en remportant un concours, ça arrive tous les ans. Mais quand il s’agit d’un lycée de banlieue où les profs, à force de se confronter à des cas difficiles, ont des raisons d’être lassés, et où les élèves, à force d’être mal vus, perdent leur estime d’eux-mêmes, l’événement acquiert une tout autre portée. Et quand ce concours porte sur la Shoah, à une époque qui excite l’antisémitisme et le racisme, cette victoire devient puissante.
Puissante au point d’inspirer à l’un des élèves de la classe, Ahmed Dramé, une belle histoire à scénariser et un livre édifiant à écrire.
Derrière le quotidien singulier d’une classe « à problèmes » devenue classe à lauriers, au-delà de l’audace de ses protagonistes et de la transformation d’Ahmed, se dessinent en filigrane les pires errements de l’Histoire.
Le lycéen devenu adulte ne sortira pas indemne de sa rencontre avec Léon et les autres survivants, à l’âme abîmée mais rayonnante. Il renaîtra profondément touché et infiniment plus fort.

ddddd16) Un cadeau inespéré de Françoise Bourdin

Pour Louise, Noël aura une saveur particulière : c’est en effet le premier qu’elle passe seule avec Florent, son fils de dix ans, depuis son divorce. Et le jeune garçon, justement, décide d’offrir à sa mère un inoubliable moment de fête. Profitant d’un instant d’inattention, il part seul en forêt en quête d’un sapin. Mais, surpris par le brouillard, Florent s’égare… Sauvé in extremis par un voisin, il est raccompagné chez lui. Dehors, la tempête gronde. Et dedans, le réveillon risque d’être bien plus mouvementé que prévu…

ddddddddd17) La place de l’étoile de Patrick Modiano

En exergue de cet étonnant récit, une histoire juive : «Au mois de juin 1942, un officier allemand s’avance vers un jeune homme et lui dit : « Pardon, monsieur, où se trouve la place de l’Étoile ? » Le jeune homme désigne le côté gauche de sa poitrine.» Voici, annoncé en quelques lignes, ce qui anime le roman : l’inguérissable blessure raciale.Le narrateur, Raphaël Schlemilovitch, est un héros hallucinatoire. À travers lui, en trajets délirants, mille existences qui pourraient être les siennes passent et repassent dans une émouvante fantasmagorie. Mille identités contradictoires le soumettent au mouvement de la folie verbale où le Juif est tantôt roi, tantôt martyr et où la tragédie la plus douloureuse se dissimule sous la bouffonnerie. Ainsi voyons-nous défiler des personnages réels ou fictifs : Maurice Sachs et Otto Abetz, Lévy-Vendôme et le docteur Louis-Ferdinand Bardamu, Brasillach et Drieu la Rochelle, Marcel Proust et les tueurs de la Gestapo française, le capitaine Dreyfus et les amiraux pétainistes, Freud, Rebecca, Hitler, Eva Braun et tant d’autres, comparables à des figures de carrousels tournant follement dans l’espace et le temps. Mais la place de l’Étoile, le livre refermé, s’inscrit au centre exact de la «capitale de la douleur».

sefmkofeokfe18) Les Hommes qui n’aimaient pas les femmes, Millenium 1 de Stieg Larsson

Ancien rédacteur de Millénium, revue d’investigations sociales et économiques, Mikael Blomkvist est contacté par un gros industriel pour relancer une enquête abandonnée depuis quarante ans. Dans le huis clos d’une île, la petite nièce de Henrik Vanger a disparu, probablement assassinée, et quelqu’un se fait un malin plaisir de le lui rappeler à chacun de ses anniversaires. Secondé par Lisbeth Salander, jeune femme rebelle et perturbée. placée sous contrôle social mais fouineuse hors pair, Mikael Blomkvist, cassé par un procès en diffamation qu’il vient de perdre, se plonge sans espoir dans les documnts cent fois examinés, jusqu’au jour où une intuition lui fait reprendre un dossier. Régulièrement bousculés par de nouvelles informations, suivant les méandres des haines familiales et des scandales financiers. lancés bientôt dans le monde des tueurs psychopathes, le journaliste tenace et l’écorchée vive vont résoudre l’affaire des fleurs séchées et découvrir ce qu’il faudrait peut-être taire. A la fin de ce volume, le lecteur se doute qu’il rencontrera à nouveau les personnages et la revue Millenium.

slslslsls19) S’abandonner à vivre de Sylvain Tesson

Devant les coups du sort il n’y a pas trente choix possibles. Soit on lutte, on se démène et l’on fait comme la guêpe dans un verre de vin. Soit on s’abandonne à vivre. C’est le choix des héros de ces nouvelles. Ils sont marins, amants, guerriers, artistes, pervers ou voyageurs, ils vivent à Paris, Zermatt ou Riga, en Afghanistan, en Yakoutie, au Sahara. Et ils auraient mieux fait de rester au lit.

sklsloslsl20) Flashback de Dan Simmons

2035. Les États-Unis ne sont plus que les vestiges d’un passé glorieux. Un passé devenu le refuge d’une population sans espoir : une nouvelle drogue, le flashback, permet de revivre des souvenirs parfaits. Nick Bottom était inspecteur avant de devenir accro. Avant le décès de son épouse, Dara. Aujourd’hui, il n’est plus rien. Pourtant, un milliardaire japonais lui demande d’enquêter sur le meurtre de son fils, six ans plus tôt. Pour découvrir la vérité, Nick va avoir besoin du flashback, qui lui permettra aussi de revoir Dara. Sauf qu’elle ne devrait pas se trouver dans ce passé-là…

slslslslslsl21) Entre mes mains le bonheur se faufile d’Agnès Martin-Lugand

Iris étouffe dans sa petite vie étriquée de la bourgeoisie de province. Un mariage qui se délite, un métier frustrant, elle s’échappe dans des drapés vaporeux et de sages petites robes sur mesure. La couture est son refuge, la machine suivant la cadence de son cœur apaisé. Jusqu’au jour de l’explosion, lorsque Iris découvre que ses parents lui ont volé ses aspirations de jeunesse. Alors elle déchire le carcan et s’envole pour suivre la formation dont elle rêvait. Et, de fil en aiguille, sous l’égide autoritaire de l’élégante Marthe, Iris se confectionne une nouvelle vie, dans l’exubérance du Paris mondain


Comme vous vous en rendrez compte par vous-même, la liste est longue alors que je suis une lectrice lente. Je ne me rend pas compte du nombre de livres que je suis capable de lire avant le 31 décembre 2015… On en reparle dans 6 mois !

Quels sont les livres qui vous font envie en ce moment ?

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply Loveismeuh 24 juin 2015 at 17 h 19 min

    L’art d’écouter les battements de coeur je crois que je vais le lire aussi :)
    PS : Je t’ai nominée au Liebster Award, va voir mon article, tout à l’heure il sera prêt sur le blog

    • Reply Nani 25 juin 2015 at 9 h 14 min

      Je viens de le finir et j’ai eu un énorme coup de cœur, superbe histoire :’)

      Ps:Mince je l’ai déjà fait ce tag :/ J’irais voir tes questions quand même, bisous !

    Leave a Reply