Divers Pause café (humeurs)

Meute d’Humains

16 mars 2015

Chers lecteurs,

Ici on parle de beauté, de trucs de filles, de choses diverses et loufoques, mais aussi de la vie. Pas de la mienne -elle n’a rien de palpitant- mais la vie en général, celle que l’on partage tous en ce moment.

2014 m’en a fait baver, professionnellement, scolairement, et même sur le plan de la santé. Le seul truc qui n’a pas bougé, c’est l’amour (et tant mieux).

Au siège social de Un café avec Nani (qui se situe entre mon bureau et mon lit, je vous ne le cache pas), nous avons eu une grande révélation. Celle-ci est en rapport avec le titre : humains et animaux.

e1d77aa5e4634ca141125232839b7a37

Vous allez comprendre…

Les animaux sont sur Terre depuis plus de 20 000 millions d’années tandis que nous (humains) sommes ici seulement depuis 40 000 mille ans. Minable différence, je le conçois. Le règne animal a inévitablement plus d’expérience que nous, puisque finalement nous ne connaissons cette planète que très peu. Notre cerveau est utilisé qu’à 10 -minables- pour-cents, alors que le dauphin, lui, l’utilise à 20%. Je veux dire par là, que nous sommes beaucoup moins évolués qu’eux. Et tandis que je vous vois me faire des yeux de carpes : si par « évolution » vous voyez « Ail-phone » « Robots » « Bombe atomique » « Microscope » ou encore « Imprimantes 3D » affichés sur vos rétines, entreprenez ce mot encore plus loin. Reprenons l’exemple des dauphins, eux, ils ont inventé le sonar avant nous, et il existe depuis plusieurs millions d’années déjà. Le dauphin vous sort par les trous de nez ? Prenez alors l’exemple d’un autre animal : les fourmis. Ha ha ha ha ridicules petits insectes que nous écrasons au moindre pas et ne donnons aucun intérêt propre. Elles ont un système de hiérarchie fascinant, nous connaissons la reine, mais il existe aussi les ouvrières, les soldats et bien d’autres ! Et parmi ce royaume, une lignée de fourmis « utilise » ses ennemis insectes comme esclaves ! Mais ce n’est pas tout, elles ont aussi inventer la ventilation bien avant les hommes…

d9e024847857569e3eafe0836bff51f1

Je ne boude pas les inventions comme les voitures, les avions, le chauffage, les satellites et les progrès de la médecine. Ces choses sont faites pour qu’on vive sans avoir à survivre. Quoique… Dans une société comme la nôtre, sans argent, on est à la rue. A savoir que les sans-abri ne se sont pas retrouvés dans la rue du jour au lendemain, rares sont ceux pour qui ça se passe comme ça. Ce sont des personnes comme vous et moi, qui ont eu une vie et tout ce qu’il y a de plus normal, puis sont arrivées des dettes, et à partir de là, tout peut basculer. Une femme qui part et des proches qui boudent, et tout d’un coup, on peut se retrouver sur un trottoir en plein mois de décembre. Le coup de la vie -que dis-je, de la survie– est beaucoup trop élevé. N’oublions pas que la France est un pays RICHE, la crise économique est arrivée et les politiques font semblant de ne pas connaître de solutions. Si vous savez… En réunissant 1% du salaire de chacun d’eux, l’économie de la France serait redressée…. Je n’ai rien contre eux, les politiques, ce ne sont pas mes amis et j’ai mes raisons (que je ne déballerais pas pour ne pas attiser la haine sur cet article, ce n’est pas mon but). J’aurais pu parler du salaire des tennis-man, bien plus hauts que ceux des footballeurs par exemple, et pourtant ils courent tous après une ba-balle et ont leur retraite à 40 ans, mais ils ne sauvent pas des vies (comparés aux pompiers, aux policiers, aux maîtres-nageurs, aux démineurs)…

Je vous parle de salaires, mais dès que j’entends des sommes astronomiques déboursées pour des choses futiles alors que nous sommes en crise depuis des années, ça me fait saigner du nez. L’argent déboursé pour l’Eurovision par exemple, ou la construction du nouveau stade bordelais alors qu’il y en a déjà plusieurs en parfait état à Bordeaux, on peut aussi parler du coup sur des inventions futiles alors qu’on ne donne pas un rond à la recherche pour le cancer des enfants (pourtant deuxième cause de décès infantile en France !).

fd2daf26b65a14b10a10674717f7b74d

Regardez à deux fois à ce que vos yeux peuvent voir, et faites mieux : analysez et observez ce qui vous entoure, vous en apprendrez bien plus que ce que vous croyez !

On à comparer les humains aux loups, et je peux vous dire que sur certains points nous sommes très proches.

La chasse par exemple : le loup chasse pour survivre, l’homme chasse l’argent pour survivre.

Ils ont bien de la chance de ce côté-là, ils n’ont pas besoin d’attendre trois mois pour apprendre à faire un CV avec Pôle Emploi et de se plier en quatre pour rentrer dans les rangs de la société.

Pour ce qui est de la société justement : les loups ont un chef de meute, tout comme nous. S’ils n’obéissent pas, ils se font bannir du territoire, un petit peu comme nous sauf qu’on va en cage (prison).

1da83cab0b5ea961e35bd1673990b8ba

Il y a une grande différence entre l’humain et l’animal. L’humain agit selon ses envies, et l’animal sur ses besoins. Ce qui nous fait arriver à un autre point qui fait jaser : l’humain est matérialiste.

Je regarde d’un autre œil mes escarpins à paillettes et je vous vois en train de cacher votre seul fond de teint Chanul pour lequel vous avez économisé plusieurs mois (admirez la manière dont je cache les marques dans cet article, un vrai amusement !).

Le maquillage pour nous embellir, les vêtements pour nous habiller tout en nous différenciant des autres,… et si nous faisions tout ça pour rester dans un certain statut social ? Une recherche constante d’authenticité ou de reconnaissance…

L’humain est un éternel insatisfait. Un patron (applicable envers un Homme en recherche d’emploi) : pas assez de diplômes = pas au niveau intellectuel requis ; trop de diplômes = coûte trop cher ; entre les deux = doit faire ses preuves tout le long de son CDI. Un homme célibataire (applicable à une femme célibataire par exemple) : jupe trop courte = fille facile ; jupe trop longue = fille coincée ; entre deux = doit faire ses preuves. Une femme célibataire (applicable à un partenaire célibataire) : trop de défauts = pas au niveau sentimental requis ; trop de qualités = niveau trop élevé pour nous ; pas assez de défauts = suspect ; pas assez de qualités = doit faire ses preuves.

« Doit faire ses preuves », soit quatre mots qui donnent une dose de stress intense alors que l’individu correspond à tous les critères. C’est ce qu’on appelle la théorie du « oui mais » ou l’équilibre de la vie. Cette théorie qui s’applique à n’importe quel cas dans la vie de tous les jours. « Trouver l’équilibre », plus facile à dire qu’à faire…

2db8c57fbfdc0ea625b13ba087f63ea7

J’aimerais faire une parenthèse pour évoquer la question de l’éducation (scolarité), je trouve la position de la France assez grave pour devoir en parler. Même si cela me touche moins puisque je suis en étude supérieures (bac+2) il est important de se sentir concerné puisque nos enfants vont passer par là…Hors maternelle et primaire, même si ce sont les racines de l’éducation, parlons plutôt du programme scolaire et de ce que l’on apprend du collège au lycée. Parmi les choses que je vais citer en dessous, je vous souhaite de tout cœur que vos enfants (ou futurs enfants) les apprennent :

jardinage, cuisine, calcul mental.

Pour moi ce sont des choses importantes, mais que personne ne sait faire de nos jours (je parle de ma génération de 18-25 ans aujourd’hui notamment).

Sans l’aide de mes proches, je ne saurais pas : remplir un chèque/jardiner/cuisiner/le nom des arbres et les reconnaître à leurs feuilles/faire un CV ou une lettre de motivation/gérer les tâches administratives comme des factures par exemple/envoyer un colis/calculer mentalement sans calculette.

Je regrette que l’école ne m’aie pas appris à calculer mentalement, sans aide de la calculette, je suis incapable de faire une division (sauf si c’est par deux).

Nous avons tout à apprendre des animaux, à commencer par le savoir-vivre.

8a049d0a51c13e59113e7888cf779c30

Disclaimûres : cet article est loin d’un appel à la haine ou à la rébellion. C’est juste une tranche de philosophie un petit peu plus sucrée que d’habitude. Pour ceux qui se demandent d’où me vient cette inspiration aussi profonde, je vous invite à faire un point sur ce qu’il se passe à Tchernobyl (ville fantôme où règne désormais les animaux), en Corée du Nord (chef de meute très sévère) ou encore avec les djihadistes en Syrie.

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply