Pause café (humeurs)

5 discussions à éviter le jour de Noël (sauf si vous dînez en tête-à-tête avec Franklin, votre chat)

23 décembre 2014

Bien que je n’ai rien contre Franklin (ou Mimi/Minette pour ceux qui n’ont toujours pas trouvé de nom pour leur chat), on sait tous (ou pas) qu’il y a des sujets qu’il vaut mieux éviter d’évoquer entre la dinde et le dessert à un repas de Noël. Lesquels ? Petit aperçu ci-dessous.


La politique

Au-delà du fait que ce soit un sujet pertinemment chiant pour certain membres de la famille (tous à part tonton Claude ?), c’est aussi un sujet de débat infini. « Est-ce qu’Hollande mérite sa place, ce qu’il a fait ou n’a pas fait, ce qu’untel ou untel ferait mieux à sa place… », et puis, il n’y a vraiment pas d’autre débat plus amusant ?

147861112

L’héritage

A moins d’avoir la délicatesse de tante Jeanne lorsqu’elle vous a gentiment dit (à Noël dernier) que vous avez pris du poids (tous le monde prend du poids après les fêtes, rassurez-moi ?), l’héritage n’est pas vraiment une discussion adaptée au-dessus d’une table de Noël (surtout si papy Eric est autour de la table…).

dexter-gifs-animes-991161

La cuisine si elle n’est pas à votre goût.

Parler du dîner le jour de Noël, cela impose une règle très simple : n’en parler qu’en bien, sinon, veuillez vous taire. S’il vous plaît. Surtout si l’hôte a passer sa journée aux fourneaux, à moins de vouloir se faire mettre dehors avant la bûche au chocolat, ce n’est pas une bonne idée…

cercei-baffe-joffrey-game-of-thrones

Le chômage

Parce que ça plombe l’ambiance en quelques secondes… Si si ! Testé et approuvé par ma chère famille gaffeuse.

loki

La pauvreté

Nous sommes d’accord, que parlez des enfants maliens qui sont plus maigres que notre cuisse alors qu’on a une assiette dont la hauteur fait rougir les lois de l’apesanteur sous notre nez, ça ne sonne pas très très engagé humanitairement pour le coup… Ou attendez au moins de finir le repas, hein ?

gifs-animes-etonne-img

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply