Fashion coffee Pause café (humeurs)

Dans la peau d’une éclectique

8 décembre 2014

Depuis que je connais la définition de ce mot, je me hâte de le placé dans un maximum de phrases, pas pour me sentir intelligente, mais parce qu’en plus de définir ma vie de tous les jours, il me sert aussi d’excuse lorsqu’on me surprend à écouter du Gilbert Montagné. LOL Evidemment que non, je ne m’en sers pas d’excuse, ça ne saurait qu’être éclectique et complexée, ce qui n’arrangerait pas mon cas !

Être éclectique, ce n’est ni être bobo, ni être ringard ; ce n’est pas allé à Disneyland juste pour manger des pommes d’amour trop sucrées (ça, c’est des hipsters-bobo-jenetrouvepasd’autrenom, ce n’est pas pareil). Être éclectique c’est avoir des goûts très variés et divers, c’est aimer plusieurs tendances. Selon le dictionnaire, un éclectique est aussi une personne qui ne se penche pas pour une doctrine en particulier mais emprunte des opinions provenant de systèmes différents.


« Mais pourquoi faire cet article sans queue ni tête et POURQUOI nous parler de son trait de caractère à la con ? » Eh bien parce qu’être éclectique ce n’est pas facile tous les jours !


Déjà le matin, je me lève et je déjeune. Mon placard de petit-déjeuner est un bordel européen à lui tout seul, on y trouve mes céréales préférées, toute une collection de sachets de thé et de tisanes, des spéculoos, des confitures, des gaufres et une boîte à biscuits. Sauf que le matin, il m’arrive rarement de prendre le temps de réfléchir : J’AI FAIM ! Bon, eh bien ce sera comme d’habitude : céréales aux pétales de chocolat et un grand verre de jus d’orange. Les sachets de thé asiatiques attendront.

Le plus difficile de ma journée reste à suivre : choisir sa tenue. Là encore, gros problème, associer les vêtements. Oh ! Un tee-shirt pastèque ! Mon jean déchiré préféré ! Coucou mes escarpins à paillettes, cela fait longtemps qu’on ne s’est pas vu ! Bonjour ma veste militaire ! Oh, ma ceinture en noix de coco, tu es vraiment trop belle toi !


La suite, vous la connaissez, cela donne un look à peu près aussi bordélique qu’une boîte à gants (pas la peine de faire cette tête, tout le monde à une boîte à gant digne d’un champ de bataille).


La vie d’un éclectique est remplie de bordel mais il essayera toujours d’être organisé, sa vie en dépend.

Alors certes, j’assume de ne pas avoir de style vestimentaire propre, mais j’arrive à m’habiller quand même, il ne faut pas exagérer non plus ! En tant que passionnée de fringues, ce moment relève quand même du défi. Impossible de décrire ma garde-robe en utilisant des adjectifs, elle est beaucoup trop complexe. Une salopette Looney-tunes par-ci, un tailleur bleu électrique par-là, des vestes militaires, des colliers africains, un gilet à plumes ; du vintage, du kawaii, du ethnique, du boyfriend, du classique, du rétro,… Je vous rassure quand même, ma vie ne dépend pas de mes escarpins à paillettes ou de mon bracelet à clous, j’aime mélanger les genres, j’aime les fringues, j’adore la mode et le shopping, mais je tiens à préciser ce point pour ceux qui arrivent sur mon blog (bienvenue) que je ne suis pas une greluche écervelée tout droit sortie d’un magazine féminin sexiste et bourré de clichés grotesques digne des années 40 (non, je ne citerais pas de nom de magazine, et je parle d’un cas en particulier). J’aime la mode, et celle-ci m’a rendu ma confiance en moi, flûte.


La vie d’un éclectique est remplie de questions et d’interrogations en tout genre.

Mais pourquoi je fais ça ? C’est totalement stupide – Pourquoi utiliser un crayon quatre couleurs, alors que j’ai un stylo pour chaque couleur ? C’est de la discrimination ! Et ce pinceau-là ? Pourquoi ne pas utiliser mes doigts pour peindre ? C’est beaucoup plus pratique et moins couteux ! Et ce jeu vidéo ? C’est quoi ce concept idiot de couper des fruits au sabre ?! (Dites-le moi en commentaire si vous avez deviné de quel jeu je parle :D) Avec un couteau c’est beaucoup plus pratique, pourquoi s’embêter ?

2011 (2)


La vie d’un éclectique est remplie de doutes et de décisions existentielles.

Je perds beaucoup trop de temps à être indécise. Quand je fais du sport par exemple, je passe plus de temps à zapper les chansons sur mon téléphone pour trouver LA chanson qui m’aidera à mieux démarrer (comme si une chanson aller m’aider, on y croit tous). Mais en fait j’ai de la musique tellement variée que je voudrais en même temps toutes les écouter et du coup, je les zappe. Vous voulez connaître les musiques qu’il y a sur mon téléphone (pas sur mon ordinateur, vous allez vous moquer de moi et il va falloir un blog entier pour tout mettre), c’est cadeau :


the Bomb de Pigeon John, the Boy does nothing d’Alesha Dixon, Ça m’énerve d’Helmut Fritz, la Camisa negra de Juanes, Fin du monde de Cauet, FU de Miley Cyrus, Fuck you de Lily Allen, Get right de Jennifer Lopez, Girlfriend d’Avril Lavigne, Impossible de James Arthur, In my room des Plasticines, Irreplaceable de Beyoncé, Je veux te voir de Yelle (clash féministe), Just the way you are de Bruno Mars, I kissed a girl de Katy Perry, One woman army de Porcelain Black…

C’était un pêle-mêle de quelques chansons qui n’ont rien à voir entre elles.


Pour preuve, je déteste Jennifer Lopez, mais pour mes danses, j’adore son rythme ainsi que ceux de Kat Deluna, Dark Horse de Katy Perry et Lose my breath des Destiny’s Child. Je n’aime pas la musique « commerciale », et pourtant, certain jugeront que j’en ai dans ma playlist, soit. Miley Cyrus est détestée, et je ne m’intéressée pas forcément à sa musique, mais j’adore sa voix qui n’est pas retouchée et que je trouve exceptionnelle, FU est la chanson qui m’a convaincu. Pour le reste, je ne pourrais pas expliquer, j’aime les paroles parce qu’elles me touchent, les rythmes sont accrocheurs : je suis une grande fane des Brigitte ; j’aime toutes les chansons de Beyoncé, Lily Allen et Katy Perry parce qu’elles me mettent de bonne humeur dès le matin ; j’aime rire avec les chansons de Cauet ; Porcelain Black et Avril Lavigne me booste ; Bruno Mars me touche, Maklemore m’entraîne, Drake et Grand Corps Malade me calme, Juanes me fait rêver,…


Dans ma bibliothèque de musiques « spéciales » vous trouverez : J’aime la bourgeoisie de Discobitch, Toi mon toit de Ellie Modeiros, Baila morena de Zucchero, Moi Lolita de Alizée, L’envie d’aimer de Daniel Levi, Gentleman de Tragedi, Mur du son de Willy Denzey… Nom d’un grain de café, j’ai perdu toute crédibilité en deux lignes !

Les musiques de mon téléphone sont jugées commerciales parce que ce sont des hits pour certaines, mais comme c’est de la musique à emporter, je ne mets pas d’albums entiers, juste des petites musiques qui me mettent en forme.

Des musiques que je conseille d’écouter même si ce n’est pas votre tasse de café : FU de Miley Cyrus, Rencontres de Grand Corps Malade, Take Care et Find your love de Drake, Naughty naughty de Porcelain Black, True love et Try de P!nk, La vengeance d’une louve des Brigitte, Sexy silk de Jessie J, Sail de Awolnation, Rock’n’roll et When your gone de Avril Lavigne, Que pasa de Juanes, Pocketfull of sunshine de Natasha Bedingfield, Secret de The Pierces, Impossible de James Arthur, Grand Theft Autumn et This Ain’t a Scene, It’s an Arms Race des Fall Out Boy, I just wanna live des Good Charlotte, Good night de Melody Gardot, Changing all Those Changes de Madeleine Peyroux, Swan lake de Tchaikovsky, Crystallize de Lindsay Stirling, Ameno et All by myself ainsi que Carmina Burana de Vincent Niclo, Parler à mon père de Céline Dion…


La vie d’un éclectique est remplie de découvertes et de surprises.

Quand je me mets à table, que ce soit dans un restaurant ou chez des personnes m’ayant invité, un certain stress m’envahie. Il y a beaucoup de choses que je n’aime pas, mais je ne suis pas difficile, et j’aime découvrir de nouvelles saveurs, goûter à tout. Pour vous, personne lambda qui aime tout et n’est pas casse-noix, cette précédente phrase ne veut rien dire. Comprenez-la comme vous voulez en fait. Je ne suis pas « difficile », et je n’aime pas qu’on me dise que je le suis ou que « je ne mange rien ». Car c’est faux ! Voyez plutôt, j’aime TOUS les fruits, connaissez-vous quelqu’un qui aime tous les fruits dans votre entourage ? :) J’aime les saveurs bien épicées et je suis sensible à la cuisine italienne, espagnole et japonaise. Je suis capable de manger du salé au petit-déjeuner (œufs, haricots, charcuterie,…), je pourrais manger des pâtes ou de la salade à toute heure de la journée et j’aime toutes les viandes (je refuse de manger du lapin par choix personnel, même si c’est bon). Pour les légumes, c’est plus compliqué. Je les aime en majorité cru (carottes, tomates, maïs) ça passe un peu moins bien quand c’est cuit et que je n’ai pas d’autre saveurs pour « couper » le goût. Je ne suis pas branchée légumes rouges cuit, les tomates ça passe, mais les poivrons… Légumes verts, il faut me connaître parce que ça se complique ;) toute sortes de haricots ça va, petits pois et lentilles aussi, tout comme la salade, mais je déteste tout ce qui est choux et épinards (qu’ils soient blancs ou verts, de Bruxelles ou d’ailleurs, crémeux ou non), ça ne passe pas ! Je n’apprécie pas du tout les avocats (en personne et en légume) ni les céleris, les endives ou poireaux (mais ceux-ci peuvent être servis en soupe, je préfère), salsifis, courgettes, betteraves, artichauts, navets, aubergines, asperges. Mais je n’ai rien contre le soja ! Je dois avoir un estomac d’expatriée, n’essayez pas de voir une logique à tout ça, je n’en trouve pas :).


Vous l’aurez compris, si vous m’inviter, ne faites pas de ratatouille. Ou ne m’inviter pas et laissez-moi vous faire mes spécialités ! :D

Je ne suis pas une dingue de cuisine, mais je m’y intéresse de plus en plus, j’aime faire de la bonne cuisine quand je suis accompagnée. Quand je suis seule j’ai bien du mal à ne pas être tenter de faire cuire des pâtes ou commander des sushis.


Mes goûts spéciaux font que j’ai une hygiène de vie saine et une alimentation équilibrée. Je ne mange pas de Nutella à part quand on m’en propose chez les autres et je ne dis pas non à des crêpes au Nutella l’été, je ne bois pas et ne fume pas (je me mets tout juste à goûter l’alcool par curiosité : vins, mojitos, cocktails…), je n’ai pas été habituée à manger des bonbons dans mon enfance, alors j’en mangeais qu’aux anniversaires des copines mais sans grand intérêt et je ne bois pas de boissons gazeuses. Ce qui explique pourquoi je ne suis pas branchée alcool (je ne comprends pas le fait de boire « pour s’amuser », et je ne parle pas de ceux qui prennent la route en ayant bu et sont dangereux pour leurs passagers, pour eux et aussi pour les autres véhicules/passants).


Si le monde été rempli d’éclectiques, ce serait un sacré bazar ! Mais il serait peut-être plus beau, dans le sens où les gens seraient naturellement ouverts et apprécieraient encore plus le partage et ce qui les entoure.



 

Disclaimers : si parler d’un trait de notre personnalité est être hypocrite, j’aimerais bien connaître votre définition d’hypocrite (=Qui dissimule ses sentiments, ses pensées, sa véritable personnalité). Cet article est fait pour ceux qui aime rire, nous ne sommes pas sur un blog fermé sous un régime politique X ou Y, la liberté d’expression est reine de celui qui saura s’en servir à bon escient. J’accepte la critique à condition qu’elle soit constructive, si vous éprouvez le besoin de vider votre venin, vous pouvez vous en prendre qu’à vous-même (et vous soignez), merci.

You Might Also Like

6 Comments

  • Reply Arnaud 9 décembre 2014 at 11 h 50 min

    Je commente avec joie ton article qui démontre à merveille ta personalité et ta plume est exquise oui il faut être éclectique ne pas s’uniformiser dans une genre qui deviendrait mainstream et j ‘ai bien peur que notre société actuelle à peur de l inattendu et des gens qui se font fis de tout ce qui tourne autour de la mode et de leur manière de vivre. Ton article est très parlant et criant de vérité et ca fait super plaisir de lire des choses comme cela , en d’autre termes je te dis un BIG BRAVO!!!!

    • Reply Anais Delmas 9 décembre 2014 at 12 h 03 min

      Je t’en remercie Arnaud, je suis contente que tu ai été réceptif à cet article :). En effet j’ai peur que notre société devienne de plus en plus fermée, et c’est dommage ! Terriblement dommage. Il existe tant de belles choses en France (que l’on imagine même pas parfois) et aussi ailleurs ! Si les gens ne sont pas ouverts, je crains qu’ils soient malheureux toute leur vie. Encore merci pour ton commentaire !

  • Reply Bordelaise By Mimi 9 décembre 2014 at 16 h 52 min

    Alors je te rassure, ton article n’est pas sans queue ni tête mais très bien construit et pointe du doigt quelque chose sur lequel je n’arrivai pas à mettre un mot: éclectique. Comme toi j’aime des trucs complètement différents en matière de musique (Vybz Kartel comme Tchaikovsky), de fringues (les looks de Kate Middleton autant que ceux de Nicki Minaj), de film (Scareface comme Marry Poppins)… Et c’est vrai que je ne me retrouve dans aucun style du moment, ni hipster, ni bobo,… Mais après tout, sommes nous obligés de rentrer dans une case? La vie est bien plus fun quand on s’intéresse à tout et n’importe quoi! (C’est comme ça que j’ai découvert la peinture sur escargot. Ouf, non?). C’est là qu’on fait les plus belles découvertes! Alors merci pour ce belle article et hâte de te rencontrer avec les autres blogueuses bordelaises :)

    • Reply Anais Delmas 9 décembre 2014 at 22 h 07 min

      Oh une éclectique bordelaise ! :D. Merci ton commentaire, et tu sais quoi ? Je ne connaissais pas la peinture sur escargots, mais ça m’a l’air vraiment sympa :). C’est en s’ouvrant au monde que le monde s’ouvre à nous, non ? :) (je ne sais pas si cette citation existe, mais je la trouve jolie).

  • Reply Barbara Vie d'une curieuse 10 décembre 2014 at 1 h 55 min

    Bon il est 01:47 et je viens de découvrir que je suis une électrique .
    En ce qui concerne les musiques mon iPod est un foutoir. On passe par Beyoncé pour rejoindre Christophe , faire un coucou à Daniel Balavoine , chanter du Johnny et rire avec Zazie.
    Je suis amoureuse des Brigitte , HollySiz et je tombe d’amour pour Lenny Kravitz.
    Tout comme toi les choux je les aime pas (et en sucrée sur une piece montée c’est difficile ) a part les dunes de David » hashtag mourir grosse )
    Ravie de connaître ce petit blog qui me plait bien.
    Bises de Bordeaux

  • Reply Organiser son dressing | Un café avec Nani 26 février 2015 at 10 h 19 min

    […] Dans la peau d’une éclectique […]

  • Leave a Reply