Voyages

Faire sa valise et s’organiser pour partir (spécial aéroport)

2 octobre 2014

Pour ceux qui me suivent, vous savez que je suis en ce moment en plein stage conventionné à Bruxelles dans une agence de communication réputée internationalement, j’y reste jusqu’à fin novembre. Et pour ceux qui ne le savez pas, maintenant vous êtes au courant ;).

Maintenant que tous le monde sait tout sur tout, passons aux choses sérieuses.

DSC00971

Ma balance été ma meilleure amie (pour cette fois)


L’étape tant redoutée (surtout pour nous les filles en fait, cliché ? Naaaan on oserait pas !) : la préparation de la valise !!! J’ai décidée de faire cet article pour vous facilitez la tâche et vous livrer quelques-unes de mes astuces…


CV valise :

  • parents divorcés = 2 maisons.

  • lycée à 50km de la maison principale = internat.


Soit 4 valises de faites tous les 7 jours : en partant pour l’internat le lundi matin, la 2ème que je défais le vendredi pour en refaire une autre le samedi matin pour aller chez mon père puis une autre le lundi matin à nouveau…


DSC00975

Organisons-nous

Il ne s’agit pas de faire la valise sereinement en me disant « Si j’oublie ma brosse à dent, j’irais la chercher chez maman à quelque minutes d’ici ! » nooooon ! Là il y a la frontière et 880km entre le point A et le point B (merci Google Map). Donc pas question de négliger cette étape.


Aux grands mots, les grands moyens ! J’ai fais une LISTE ! Ben oui, vous me connaissez hein, accro des listes de tout et de n’importe quoi…


fyfjyhfj

Étape 1 : réflexion.

Avec 20kg de bagages dans la soute et 10kg en cabine + sac à main, pas question d’amener des choses qui ne me serviront pas sur place ! J’ai possibilité de laver mon linge, alors je prend un nombre raisonnable de hauts, de pulls, de robes, de pantalons etc. Si je lave mes fringues une fois par semaine 3 pulls suffisent, mais veillez à en prendre de différentes épaisseurs pour ne pas se faire surprendre par la météo (le sud-ouest de la France contre Bruxelles, il y a une sacrée différence).

Astuce : Si vous comptez faire du shopping, envisagez quels achats mode vous pourriez faire, ça réduit votre liste !


Étape 2 : rédaction

C’est le moment le plus difficile, je vous l’accorde. Mais dites-vous que vous ne deviez prendre que l’essentiel, surtout si vous avez la possibilité de faire au moins un lavage par semaine, et si vous faisiez de shopping, gardez une marge de kilos pour le retour /!\

Les hauts, les pantalons, les manteaux : tout est passé au crible et petit à petit je me dis « finalement si je prend cette veste, je n’aurais pas besoin de l’autre. La liste que vous voyez ici est une capture d’écran avant que j’ai fais ma valise, mais en la faisant, j’en ai supprimer…

Mettez de la couleur et un bon titre à votre vêtement, pour le reconnaître !


ygfyguj

Étape 3 : associer (facultatif)

Pour éliminer certain de mes vêtements, j’ai fais un listing des tenues que je pourrais faire sur place (d’où l’importance des titres et des couleurs).


DSC00976

Étape 4 : ranger

Mes collants noirs dans une poche (un collant de couleur sur le dessus) et au dessus de cette « séparation » j’ai mis tous mes mi-bas eux aussi noirs (Arnaud, si tu passes par là… ^^), mes préférés, parfait pour les journées assise au bureau : les Bodytouch aux bords sans compression ! La même gamme que mes collants préférés : Bodytouch noirs de Dim <3.DSC00974

Mes sous-vêtements dans d’autre poches : soutiens-gorge et bas à part ! Je rassemble ces trois poches dans une grande poche plastique pour gagner de l’espace, et je met le paquet du côté droit hors de ma valise : toutes les choses de ce côté seront à mettre en dernier dans la valise car ce sont les choses dont je me servirais le plus souvent.

J’ai choisie de porter beaucoup de blouses/chemisiers qui sont malheureusement un peu transparent… Alors j’ai aussi pris un stock de basiques noirs et blancs, mes meilleurs alliés ! Eux aussi on droit à leur poche à droite.

DSC00972Je vérifie mes collants un par un pour voir si ce sont bien ceux que je veux prendre (les fans de collants noirs comprendront) et qu’ils ne soient pas troués.


D’habitude j’utilise ce que j’aime appeler des « Compactor » des sacs magiques qui permettent de mettre sous-vide les affaires, mais pas seulement ! Un coup d’aspirateur par la « bouche d’aération » et le paquet est aplati au maximum, ce qui permet de faire rentrer une couette dans la plus petite des valises… Sauf qu’en compactant mes affaires pour l’aéroport, j’ai remarqué que ça faisait plus lourd que si je laissais mes affaires traditionnellement dans ma valise. J’ai donc choisi de faire sans (quitte à mettre moins de choses et avoir une excuse pour faire plus de shopping ;)).

J’avais deux valises à remplir, une de 20kg maximum pour la soute et une petite de 10kg pour la cabine. Un kilo de trop dans une des deux et vous devrez payer 10€ de plus. Sachant que votre balance n’est pas la même que celle de l’aéroport, prévoyez une marge ! Ma valise faisait 19,4 à la pesée chez moi, mais à l’aéroport elle faisait 21,1kg au lieu de 20kg…


J’ai essayé de faire les yeux de cocker, mais ça n’a pas fonctionner…

chat_potte-pub

De toute façon, il n’y a que dans Les Reines du Shopping que ça marche les négociations…

07653161-photo-1-header-defile-coralie

Hygiène-cosmétiques

Des serviettes été prévues pour moi à l’arrivée, ainsi que des draps, ça faisait déjà ça en moins.

J’ai choisie de mettre ma trousse de maquillage dans ma valise cabine, mais tout ce que j’avais de liquide je l’ai mis pour la soute. Mais pour tout vous dire, je n’avais que ces choses-ci de liquides : dentifrice, eau de bleuet (date de péremption avancée), crème de nuit, crème hydratante (idem), nettoyant visage, mini gels douches achetés avant que je sache que j’allais faire les courses en sortant de l’aéroport…

Les produits de beauté tous comme les produits alimentaires sont beaucoup moins chers en Belgique qu’en France. Les shampoings ne dépassent pas 3€ pour des grands formats de marques.

Ces choses futiles faciles à trouver sur place :

  • shampoings

  • gels douches

  • déodorants

  • dentifrice

  • brosse à dents

  • démaquillants

  • hygiène féminine

  • cotons-tiges

  • cotons

  • lingettes…


Quelques règles/conseils à savoir avant de prendre l’avion :

  • TOUS les liquides sont interdits dans la cabine, ou alors ils doivent être sous-vide et faire moins de 200ml (shampoings, crèmes,… tout !).

  • Les bouteilles d’eau sont strictement interdites en cabine, le personnel d’embarquement vous donneront des verres d’eau si besoin.

  • Chargez votre ordinateur portable à fond avant d’arriver à la douane : ils le sortent de votre valise pour l’allumé et voir si ce n’est pas une bombe (et non ce n’est pas une blague), s’il ne s’allume pas, vous êtes dans le caca…

  • Les objets tranchants sont banis : ciseaux, limes à ongles, rasoirs et lames, coupe-ongles,…

  • Si vous passez la douane avec ces produits interdits (cités au dessus), soit ils jettent à la poubelle et vous laisse passer, soit vous ne partez pas.

  • Un catalogue de produits sans-taxes vous ai distribué en vol, mais il n’y a que -10% sur les parfums, soit moins que si vous alliez les chercher à la frontière.

  • Mâchez des chewing-gum au décollage et SURTOUT à l’atterrissage, mastiquer vous enlèvera la douleur de la pression atmosphérique que nous fait subir l’avion quand il monte (ou descend) en forte altitude très vite. La douleur sera tellement insupportable que même les plus rebels d’entre vous ne ferons pas les malins une fois subi, alors prenez ce conseil.

  • Les règles de secours sont illustrées sur le dossier du siège, mais les dessins ne sont pas très compréhensibles, alors veillez à la superbe chorégraphie que vous font les hôtesses de l’air.

  • Les téléphones sont « interdits » pour éviter d’endommager l’appareil, mais si vous avez le mode avion, vous avez le droit. Veillez a couper les données cellulaires de votre téléphone avant d’atterrir, la facture risque d’être abondamment salée, préférez le WI-FI.

  • Rangez vos affaires fragiles dans votre sac à main ou dans votre valise-cabine, ceux qui range les valises dans la soute de l’avion ne sont pas doux du tout !

  • Si vous avez des valises « basiques » veillez à les décorer ou à mettre quelque chose dessus pour la reconnaître sur le tapis roulant, il est fréquent que des inconnus prennent votre valise en croyant que c’est la sienne… J’ai donc une étiquette fleuri rose et noire (Forever 21) avec mes coordonnées et j’ai coincé une guirlande de fleurs bleu/blanc/rouge à la poignée.

319540_2113419027467_2110878526_n

J’ai tellement pleuré que j’avais un air bouffi et les joues inondées en passant la douane, c’est sûrement pour ça que le monsieur m’a laissé passer avec mes mini gels douches qui n’étaient pas emballés. Il les a juste ouverts, sentis et m’a donner un avertissement, en plus de me dire qu’ils sentaient super bon (gels douches aux fleurs de cerisier, Yves Rocher). Ceci dit, je vous conseille quand même de mettre sous plastiques vos liquides ou préférez les mettre dans la soute.

 

Bon voyage mes jolies ♥avions044

You Might Also Like

4 Comments

  • Reply klervi 5 octobre 2014 at 14 h 54 min

    Ah la galère des valises !!en tout cas tu as l’air d’avoir géré la crise!bon voyage
    Blog klervi
    Bises

  • Reply lorraine 5 octobre 2014 at 17 h 15 min

    ah oui faire la valise ! c une épreuve miic les chaussures mon problème donc impossible de partir avec toutes mes paires favorites !

    http://afrogenik.blogspot.fr

    • Reply Anais Delmas 5 octobre 2014 at 17 h 40 min

      Comme je te comprend ! ^^ il faut le minimum : plates, talons confortables (sinon on ne les met pas une fois à destination), des noires et une couleur qui passe avec toutes tes tenues (le marron pour moi).

  • Reply Caren 20 avril 2015 at 8 h 56 min

    Les informations ici présentes sont relativement intéressantes. J’ai beaucoup aimé, cet article est vraiment bien ficelé et agréable à lire. Pas mal du tout.
    Elsa Bastien / streetpress.com

  • Leave a Reply