Voyages

La Dordogne…

20 septembre 2014

perigueux-2-gd

Native et (occasionnellement) habitante du Périgord noir depuis plus de 15 ans, je me devais d’écrire ce billet. Car après moultes critiques entendues sur ce département, je me sentais mal de ne rien faire. Et si vous êtes passionnés de voyages, de nature, et d’assiettes bien remplies, c’est THE PLACE TO BE !

dordogne0

Un point d’histoire (vite fait, bien fait) : la Dordogne est un département à l’Est de la Gironde, dans l’Aquitaine, et dont nous sommes fiers. Car les girondins, même si on critique leur comportement brute sur la route (qui n’est pas une légende), on les aime bien quand même. Il faut aussi savoir qu’il y a 3 ans environs, notre « cher » Président voulait SUPRIMER notre département soit disant pour faire des économies. Nous rayer de la carte pour perdre une identité qui nous ai forte, et une richesse culturelle qui fait de nous un « coin pommé » mais convoité par les touristes du monde entier, contrairement a d’autre départements plus connus de France…

dordogne1

Oui, on est fiers d’être du Périgord. Tout comme la côte d’azur et la capitale, nous vivons du tourisme international ; peu de touristes français l’été (pas de mer, que des lacs et des rivières fraîches) ni l’hiver (pas de montagne, mais nous sommes le 3e département le plus forestier de France). Et pourquoi les touristes du monde entier viennent se pressés en Dordogne ? Parce que : foie gras, truffes, cèpes et girolles, vin rouge, paysages uniques, magret de canard, histoire passionnante ; et surtout : châteaux (Hautefort, les Millandes, Castelnaud), villages médiévaux conservés de l’époque (Sarlat, Beynac, Limeuil, La Roque-Gageac,…), sites touristiques très célèbres (Lascaux, Gouffre de Proumeyssac,…) et une richesse artistique très active (Festival Mimos à Périgueux, festival des danses du monde à Montignac, les spectacles de rues de Sarlat à Bergerac, les galeries d’art comme celle de Magis bien cachée à Meyrals,…).

photo1

Vous l’aurez compris, la Dordogne, on s’en moque beaucoup, mais c’est toujours vivant, il suffit d’être curieux ! Tous les matins il y a un marché dans une ville différente :

  • lundi : Tocane, Villamblard…

  • mardi : Le Bugue, Thenon, Ribérac, Sarlat,…

  • mercredi : Périgueux, Montignac, Sarlat, Bergerac…

  • jeudi : Domme, St-Astier, Excideuil,…

  • vendredi : Le Buisson, Ribérac, Bergerac…

  • samedi : Sarlat, Périgueux, Mussidan, Bergerac, Montignac,…

  • dimanche : St-Astier, Rouffignac, Daglan, St-Cyprien.

Et celui que je préfère, c’est ce dernier. Il est si grand et si varié ! On y trouve même des frippes et de la cuisine étrangère ! Par contre il ne faut surtout pas y aller à 11h : tellement bourré de monde que l’on ose même pas s’arrêter devant les étalages sinon on se fait écraser par la foule et difficile de s’y remettre pour repartir ! Préférez vers 8h ou 9h, faites un tour au stand d’Isabelle, apicultrice à « La Papillonne » qui fait un miel délicieux et de supers objets en cire d’abeille ; pour les modeuses, dirigez vous au premier stand de la rue où sont exposés des accessoires originaux ou aller fouiner dans le tas de frippes du stand du milieu.

perigueuxB

Je ferais une rubrique spéciale avec toutes mes petites adresses de toutes les villes que j’ai pu fréquentées, dont des villes de Dordogne. Histoire de trouver votre bonheur si jamais vous êtes de passage dans la région.

Une expression de chez nous (Sud-Ouest) : la chocolatine. Dans tous le reste de la France, vous appelez cette viennoiserie «Pain au chocolat » (ce qui nous hérisse les poils), sauf que pour nous, les « pains au chocolat », c’est ce que nous servait nos grands-mères au goûter, à savoir : un bout de baguette tranché en deux (pour faire sandwich) avec un carré (ou une barre) de plaquette de chocolat à l’intérieur. Et non, ça n’a absolument rien à voir l’un avec l’autre !

Spécialités du coin : foie gras, magret de canard, les pommes sarladaises (patates en tranches, persil, cèpes), le gâteau aux noix, les haricots couennes, les gésiers de canard, l’anchaud (bout de porc servi froid), les truffes, le tourin (soupe à base d’ail et de blancs d’œufs. A l’origine, je déteste ces deux ingrédients, mais le secret de fabrication du tourin fait que j’adoooore cette soupe et que je suis capable de m’en servir 5 bols!).

Que faire en Dordogne ? Voici quelque idées : du Stand-up paddle, du jet ski, du canoë, un tour en Montgolfière, un baptême d’ULM, du karting, du quad, de l’équitation, aller au théâtre, voir un film au cinéma, faire du shopping (Périgueux, Sarlat, Bergerac), de la gabarre, du parapente, de la chute libre, danser en boîte de nuit (le Windsor, entre Bergerac et la Gironde), du golf ou du mini-golf, visiter un aquarium, faire de l’escalade ou de la spéléologie, traîner dans des galeries d’art ou visiter les grottes du Périgord, rendre visite aux souffleurs de verre, faire de la r

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply